la mémoire traumatique - Boris Cyrulnik

QUI EST BORIS CYRULNIK?

Boris Cyrulnik naît à Bordeaux le 26 juillet 1937, peu après l'arrivée en France de son père russo-ukrainien et de sa mère polonaise. Issu d'une famille d'immigrés juifs, il est protégé des Nazis par ses parents qui le mettent en pension en 1942. Confié par la suite à une institutrice bordelaise, il est attrapé lors d'une rafle en 1944. Il parvient toutefois à échapper au pire et survit sous l'aile d'un réseau de résistants en se faisant passer pour un jeune garçon de ferme du nom de Jean Laborde jusqu'à la Libération. Ses parents n'ayant pas survécu à la déportation, il est recueilli et élevé par sa tante Dora à la fin de la guerre.

Déterminé à devenir psychiatre suite aux événements de son enfance, Boris Cyrulnik se lance dans des études de médecine à Paris, durant lesquelles il rencontre sa future femme Florence. Après avoir fait un internat à Marseille de 1968 à 1971, il devient médecin en chef d'un établissement privé de postcure psychiatrique, enseigne des cours d'éthologie humaine et clinique à la faculté de médecine de Marseille et devient directeur d'un diplôme universitaire de la faculté des lettres et des sciences humaines de Toulon. C'est à cette époque qu'il commence également à partager son savoir au grand public en publiant son premier ouvrage, Mémoire de singe et parole d'hommes, chez Hachette. Jusque dans les années 1990, Boris Cyrulnik consulte au centre hospitalier de Toulon-la-Seyne-sur-Mer, où il crée et anime un groupe de recherches en éthologie clinique.


Il ouvre également son propre cabinet de psychiatre.

Ses nombreux ouvrages et son histoire personnelle marquante lui valent de se faire connaître par le grand public. Il est alors de plus en plus sollicité en dehors du milieu de la psychanalyse. En 1998, il est ainsi nommé président du Centre national de création et de diffusion culturelles de Châteauvallon. En 2005, il devient membre du conseil de l'institut Diderot et président du Prix Annie-et-Charles Corrin sur la mémoire de la Shoah. Deux ans plus tard, il est désigné membre de la commission Attali de Nicolas Sarkozy, étudiant les freins à la croissance économique. Depuis 2007, il anime enfin l'émission radio Histoire d'Homme de Franceinfo avec Yves Coppens.


9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now